En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookie afin de nous permettre d'améliorer votre navigation.
En savoir plus
J'accepte
menu

07 Février 2020

Séjour au Québec




Mardi 18 février 2020

Dernière chronique de notre séjour québécois.

Au petit matin, accompagnés des jeunes du Juvénat, nous avons pris la direction de l’université Laval. Première université francophone de la Nouvelle-France en Amérique, elle fut fondée en 1663 par Mgr François de Montmorency-Laval. Aujourd’hui, l’université LAVAL regroupe quelques 45 000 étudiants dont près de 7 000 étudiants internationaux. Elle propose plus de 500 programmes de formation universitaire. Elle est aussi un centre de recherche reconnu internationalement.

Le campus universitaire s’étire sur près d’1,8 km2 dont 64% de la superficie occupée par des espaces verts et boisés, situé au cœur de la ville historique de Québec. Une petite ville à l’intérieur de la grande ! Nous avons été accueilli par M Pierre BONENFANT, en charge du recrutement étudiant. Après une introduction présentant l’histoire et la diversité des formations offertes, nous sommes allés la découvrir in situ. D’un pas allègre, nous avons gagné le premier pavillon. Le PEPS : Pavillon de l'Éducation Physique et des Sports :  deux piscines olympiques, une patinoire, un stade de soccer, de baseball, des salles pour le volley, basket, des espaces de musculation et bien d’autres installations ultra-modernes. Comme toute université, chaque étudiant peut pratiquer une activité sportive à son gré ou rejoindre les « Rouge et Or » pour les compétitions. De quoi mettre du « PEPS » dans la vie étudiante !

Après cette première découverte, direction la Faculté des Sciences de l’Administration, installée dans la Business-school. Là aussi, des installations modernes étonnantes nous attendaient.

Pour revenir sur nos pas, nous avons emprunté des couloirs souterrains. Ils relient les différents pavillons du campus sur un réseau de plus de 5 kms.

La visite achevée, nous avons dîné au Pub de l’université : un petit restaurant fort joli.

De retour au Juvénat, frère Mario nous attendait. Responsable des frères La Mennais pour toute l’Amérique du Nord, il nous a fait une petite présentation de l’histoire des frères en France et au Québec. Cette rencontre fut très enrichissante pour tout le groupe.

Notre séjour touche à sa fin, demain nous retrouverons nos correspondants pour une séance de hockey bottines si le temps le permet car il neige abondamment depuis le début de l’après-midi.

Journal de bord de l’animateur


Lundi 17 février 2020

Après la découverte de Québec avec les jeunes du Juvénat, nous les retrouvons ce matin pour un temps d'immersion en cours. Chaque jeune français est confié à un jeune québécois de 5ème secondaire, l'équivalent de notre classe de 1ère. 
Un temps en cours pour découvrir différentes disciplines avant de partager un moment plus convivial sur le terrain  de soccer.
Une réelle découverte pour les jeunes lycéens français qui s'étonnent "de la complicité entre professeurs et élèves. Une complicité que j'avais déjà remarqué au sein des CEGEP". "Les professeurs tutoient leurs élèves et sont très attentionnés, les élèves accueillants et chaleureux, on se sent bien et en confiance". " ils utilisent également des tablettes tactiles ce qui facilite certaine choses". "J'ai été surprise par la liberté que pouvaient avoir les jeunes et le nombre d'heures de cours qu'ils avaient par semaine qui est bien inférieur au notre. De plus, les étudiants contrairement à nous n'ont pas les mêmes matières chaque années (pendant 2 ans ils n'auront que de la géographie et les 2 autres années que de l'histoire)"...

Bref, de belles rencontres enrichissantes et surprenantes. 
Après un temps de pause, nous avons rejoint nos correspondants à la salle de sport pour une rencontre conviviale sur le terrain.
De joyeux échanges, dans leur bel espace de terrain synthétique.
 



Après dîner, nous les avons retrouvés pour une nouvelle séance de sport dans leur espace de musculation. Imaginez une salle spacieuse, moderne, lumineuse, des équipements cardio et de musculation dernier cri,  avec vue sur le Saint Laurent en prime ! 
Après un temps pour "magasiner" un peu, la soirée fut l'occasion d'un moment de détente autour d"un "loup garou".


Dimanche 16 février 2020

Aujourd'hui, réveil à 8h00. Difficile réveil pour certains après un coucher tardif. Direction l’église de St Romuald pour la célébration eucharistique dominicale.  L'église était très joliment décorée avec des fresques réalisées par des artistes allemands. Des sculptures et notamment la chaire sont exceptionnelles et nous ont été signalées par des paroissiens attentifs et heureux d’échanger avec nous.
 


Après le dîner, nous avons repris la route vers Québec. Direction l’arène du Centre Vidéotron pour assister au tournoi international de hockey Pee-Wee de Québec. Ce tournoi réunit 120 équipes provenant d’une vingtaine de pays à travers le monde, un tournoi dont sont issus les meilleurs joueurs internationaux. Nous avons assisté au match opposant la Slovénie à l’équipe de Montréal. 7 pour l’équipe de Montréal – 2 pour la Slovénie. Nous avons pu assister à un très beau début de match de l'équipe Française de Grenoble face à l’équipe de Québec.
 



De retour au centre de Québec, nous avons admiré l'hôtel de glace et les nombreuses sculptures faites dans la glace. Un concours de hache ainsi que de la tire d'érable étaient aussi organisés. Une musique très conviviale et dansante donnait du baume au cœur. Rentrés au Juvénat, quatre jeunes cuisinières ont préparé pleins de cookies ainsi qu'un fondant au chocolat qui ont séduit les papilles des autres convives.

Eva et Chloé

 



Samedi 15 février 2020

Aujourd’hui, matinée de repos, le déjeuner est lancé vers 9h, chacun peut prendre un peu de temps pour soi. La matinée fut courte ! Le dîner prêt à 11h30 et le départ pour Québec vers 13h00.… 
Premières découvertes de Québec sur la promenade des remparts. La vue est imprenable sur le St Laurent ; c'est l'occasion d’admirer ce fleuve puissant, la dérive des glaces et à l’horizon Lévis, la ville jumelle dont nous venons.